histoire de la montgolfière

Histoire de la Montgolfière

Histoire de la Montgolfière

La montgolfière


La montgolfière fut le premier engin qui permit un vol humain digne de ce nom. Celui-ci eu lieu au château de la MUETTE, le vendredi 21 novembre 1783. Le ballon, d’un volume de 2 200 m3, emmènera ses deux passagers, Pilâtre de Rozier et le Marquis d’Arlandes pour un vol de 25 minutes au-dessus de la campagne parisienne. Par la suite de nombreux autres vols furent tentés et réussis.

 Aussitôt que les contraintes du vol libre furent maîtrisées, l’homme chercha mille moyens de diriger les machines aérostatiques.
On affubla les ballons de voiles, de rames ; on imagina de tracter les montgolfières par des trains d’oiseaux encordés ! ! !
200 ans après nous n’y sommes toujours pas parvenus et l’appellation de « ballon libre » reste indissociable des noms de montgolfière et de ballon à gaz.

 Devant l’incapacité à diriger ces engins, qui auraient permis d’envahir l’Angleterre par exemple, la montgolfière perd de son attrait et plus tard l’apparition des premiers avions l’envoie aux oubliettes. Seuls quelques forains s’en serviront encore pour effectuer des démonstrations d’acrobaties aériennes dans les fêtes populaires.

A ce stade là, la construction des ballons n’a pas évolué, l’enveloppe est en lin et un feu de paille suffit à chauffer l’air contenu à l’intérieur du ballon.

 Jusque dans les années 1960, il y eut toujours quelques passionnés, ingénieurs et savants pour perpétuer la tradition et se servir de la montgolfière pour s’élever dans les airs ; si leurs buts étaient différents ils permirent néanmoins de garder vivante cette image du plus léger que l’air.

 Puis vinrent les années de la conquête de l’espace et celle de la guerre du Viêt-Nam. La découverte de nouveaux matériaux, les essais de moyens de récupération des pilotes d’avions tombés au-dessus de la jungle ennemie mirent en évidence des techniques qui permettent maintenant de construire les montgolfières modernes. 

L’apparition des Nylons RIP-STOP, des brûleurs au propane, les réservoirs en aluminium ont permis la construction d’aérostats fiables, facile à mettre en œuvre, et d’une utilisation à la portée de tous ceux qui veulent consacrer un peu de temps à son apprentissage.


img circle
img circle
img-circle2
img-circle3
img-circle1